Sacrements

Les Sacrements sont la prolongation de Jésus-Christ sur terre, l’extension de ses mérites : ils sont le canal indispensable pour recueillir la grâce. Le Mystère de l’Incarnation n’est pas seulement un événement historique du passé : il se continue aujourd’hui encore, même si son mode d’existence a changé. Le Verbe de Dieu, apparu d’abord dans une nature sensible se manifeste maintenant par des signes sensibles : « Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous… » (Jean, 1, 14). Par les Sacrements, Jésus-Christ continue sur terre son œuvre d’Incarnation rédemptrice…

L’œuvre du Christ est double : d’une part il donne aux hommes les dons de Dieu (c’est l’aspect anthropocentrique d’efficacité, de grâce, de salut et de remède au péché), et d’autre part il fait remonter vers Lui le culte de l’humanité rachetée et surélevée (c’est l’aspect théocentrique de signification, de culte, de liturgie et d’expression de la Foi). Dieu descend vers l’homme, pour l’élever, le diviniser, et le faire remonter jusqu’à Lui. Les sacrements s’adressent donc à l’homme tout entier, aussi bien à son corps qu’à son âme.

Par ailleurs, les sacrements édifient l’Eglise, corps mystique du Christ. Le Baptême fait entrer dans la communauté chrétienne, comme enfant de Dieu et de l’Eglise. La Confirmation rend apôtre de la foi, soldat du Christ et défenseur de l’Eglise. L’Eucharistie est le ferment de l’unité autour du Christ qui se donne en nourriture à ses enfants. Dans une Eglise militante composée de membres pécheurs, la Pénitence donne les grâces de sanctification au milieu des tentations. Le Mariage chrétien fonde la famille, cellule de base de la société chrétienne, source de vie, de fécondité et de sanctification. L’Ordre constitue l’unité hiérarchique, le prêtre étant au service de tous, médiateur entre Dieu et les hommes. L’Extême-Onction est l’ultime préparation à notre incorporation éternelle à l’Eglise des saints et des bienheureux.